ARC France … La situation est critique !

IMG_4986

‘ARC est sauvé … c’était un certain 24 Décembre 2014 … 4 ans plus tard, ARC  EST TOUJOURS DANS LA TOURMENTE ‘…

Tristan BORNE – Directeur Général Arc France l’avoue ..Oui la situation est de nouveau critique mais nous sommes déterminés ! Jeudi matin un plan du nom de  ‘Synergie 2020’ était présentait à l’occasion d’un C.E extraordinaire. Un plan pour relancer l’entreprise, une nouvelle fois en proie à des difficultés de trésorerie.

IMG_4984
T.BORNE au premier plan ( photo Eric BAY )

Il y a eu des erreurs mais aussi des succès( Tristan BORNE )

Là encore le Directeur Général joue carte sur table …Des erreurs oui, mais tout n’est pas négatif… les volumes de vente ont progressé de près de 20%,  de nouvelles gammes de produits … En 2014, 210 000 tonnes étaient produites à Arques, 265 000 en 2018, mais visiblement ça ne suffit pas .Les clients sont là mais il va encore falloir retrousser ses manches pour être plus libres …se donner des marges de manœuvres plus importantes. Arc réalise des bénéfices ( 38 millions d’euros en 2018, avant imposition ) il faudra atteindre les 70 en 2020 !

90 millions d’euros à trouver  pour investir !

Il faudra effectivement trouver 90 millions d’euros pour pouvoir investir différemment.Chacun le reconnait, lors de la reprise en 2014 ‘ l’étendue des dégâts n’avait pas été prévue à ce niveau ‘ comme le confirme le secrétaire du comité d’entreprise Frédéric SPECQUE. 

Travailler plus ..pour gagner moins ?

Parmi les solutions proposées lors du comité d’entreprise,la vente de certains entrepôts,la mécanisation du conditionnement, le regroupement de services, le non  remplacement intégral des départs en retraite ( 250 prévus en 2019 – 80 seront remplacés – l’emploi de moins intérimaires, une centaine de moins environ sur les 500 comptabilisés à ce jour mais aussi l’annualisation des 35 heures pour tous les salariés, là ou certains en travaillent 32 selon les équipes . 35 heures de travail payées 32 ? c’est vraisemblablement la direction qui sera proposée dès Mardi aux syndicats, le prix à payer pour garder son emploi nous laisser t on comprendre à la veille des premières négociations

Tristan BORNE revient sur ses annonces et s’explique sur le plan Synergie 2020 au micro d’Eric BAY pour  NRJ

Les salariés ne doivent pas payer les erreurs de management‘( F.SPECQUE )

IMG_5001
F.SPECQUE ( photo VDN)

Pour Frédéric SPECQUE, Secrétaire du Comité d’Entreprise, le salarié devra encore payer les erreurs ! et il sera très compliqué de motiver  chacun des concernés,  ‘la situation est alarmante, grave’ …Écoutez  le Secrétaire du Comité d’entreprise:

ARC comptabilise à ce jour 5500 salariés sur son site audomarois, pour une moyenne d’age de 48 ans. En 2020, ils ne seront plus que 4800 avec les mesures prises .Pas de plan social, ni de licenciements secsnous précise le Directeur Général.

Si nous ne trouvons pas de solutions dans les 3 mois qui viennent, il faudra en trouver d’autres …( T.BORNE ) Le plan annoncé devra être mis en place en Avril 2019,  les négociations avec les syndicats débutent ce Mardi 15 Janvier, elles devraient s’achever à la fin du mois, c’est en tout cas ce que souhaite Tristan BORNE.

Aujourd’hui ARC aurait une visibilité de trésorerie de 3 mois seulement, l’entreprise a également trouvé un accord de dernière minute avec son fournisseur de gaz ..Le contrat a été signé début Décembre après des négociations tendues …Plusieurs millions d’euros ( pas loin de 25 ) sont réglés à ENGIE pour la fourniture de cet élément essentiel.

Photo couverture NRJ / E.BAY

 

 

 

 

 

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0
Déjà 2801 lecture(s) de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles